ACCUEIL BIOGRAPHIE CONTACT  
         
  « Il faut avant tout créer pour soi-même avant d’espérer être lu du public. Écrire pour soulager son besoin de créer, et non pour obtenir l’approbation des autres. Si l’on est captivé par les personnages et les intrigues que nous mettons tant d’énergie à rendre vivants, il y a de fortes chances pour que d’autres le soient aussi. »  
   

 


Daniel Guay, originaire du Bas-Saint-Laurent, est, dès son plus jeune âge, fasciné par le fantastique et l’imaginaire. Son esprit bouillonne de mondes étranges, qui occupent son esprit et le distraient jusque sur les bancs d’école. Durant l’adolescence, le cinéma est pour lui un laboratoire d’étude intarissable, qui lui permet de décortiquer avec minutie chaque scène, dans le but de comprendre ce qui rend l’œuvre captivante ou non.

C’est avec la musique qu’il touche pour la première fois au domaine des arts et à l’écriture. S’accompagnant à la guitare, il peut raconter ses propres histoires et découvre ainsi son goût prononcé pour la création; la plupart du temps inspirée par les divers aspects de sa vie. Il décide donc de s’inscrire en Arts et lettres au Cégep de Rimouski. Bien qu’il soit appelé à étudier le domaine littéraire, son intérêt bifurque vers la création assistée par ordinateur. Convaincu d’avoir trouvé sa vocation, il quitte le nid familial et migre vers la ville de Québec, où il entreprend et termine un baccalauréat en communication graphique à l’Université Laval.

Durant cette période, il met de côté les romans du terroir imposés durant son diplôme d’études collégial, pour se plonger dans des séries bien connues du public, comme Les Royaumes oubliés, Lancedragon, Le Seigneur des Anneaux ou encore Le cycle d’Elric. Il s'attarde aussi sur diverses biographies comme celles de Jules César, d’Attila, d’Alexandre le Grand et de quelques autres dirigeants importants de l’époque gréco-romaine. Ces différentes lectures apportent au futur auteur un certain contentement, qui s’avère rapidement être imparfait. En effet, M. Guay estime que la relation entre un livre et un lecteur est, pour lui, insuffisante et comprend que la seule façon d’obtenir l’implication qu’il désire est de créer ses propres récits fantastiques.

Après avoir exercé sa plume sur quelques courts récits, il décide d’appliquer son imaginaire débordant à la création d’un premier roman. Cette expérience s’avère être pour lui encore plus absorbante que ce qu’il imaginait. Toutefois, il lui faudra plus de trois années pour compléter Anosios – Retour au royaume des hommes, qu’il ne cesse de remettre en question afin d’obtenir le résultat souhaité. Fort de cette première expérience, il entame le tome deux avant même d’avoir obtenu l’appui d’un éditeur. Cependant, quelques mois après avoir amorcé ce nouveau manuscrit, il reçoit une réponse favorable de la part des Éditeurs Réunis pour la publication de la série Anosios. Cette première série de livres est pour lui l'occasion de parfaire son style en pleine évolution. Fort de son expérience, il jette son dévolu sur un sujet qui le fascine depuis l'enfance: le mythe de l'Atlantide. Les récits d'explorateurs courageux partant à la recherche du continent disparu font légions, et c'est pourquoi M. Guay choisit une tout autre approche. Le défi qu'il choisit de relever est de recréer la société atlante avant qu'elle soit consumée par son funeste destin. Heureusement, les idées ne manquent pas et il ne lui reste plus qu’à continuer d’utiliser son imagination débordante pour faire connaître ses histoires au public.

 

Site conçu et réalisé par Daniel Guay